Le maraîchage en hydroponie

légume en hydroponie maraichage

Installés dans le Gers depuis 2013, notre activité principale est la production agricole de légumes anciens, herbes fraiches, fleurs comestibles et micropousses en hydroponie et bioponie.

Nous faisons pousser des plantes saines, écologiques avec beaucoup de goût que nous vendons aux chefs gastronomiques de la région.

L’idée de cette ferme pilote était de prouver la rentabilité économique d’une petite structure travaillant la qualité et non la quantité.

C’est un succès puisque nous pouvons vivre désormais à deux du maraîchage sur 650m2 de serre.

Notre vison du maraîchage

LOCAVORE

Notre vision c’est celle des circuits courts : nous récoltons tôt le matin et livrons tous nos chefs avant le service de midi. Les clients peuvent déguster des petites herbes qui ont été récoltées il y a à peine quelques heures, au niveau du goût et des apports nutritifs ça fait toute la différence !

*Saviez-vous qu’une laitue par exemple perd 50% de sa teneur en vitamine C dans les 5 jours qui suivent sa récolte !

PRODUITS SAINS

Notre ferme est avant tout notre propre garde manger, c’est donc tout naturellement que nous avons décidé de n’avoir recours à aucun phytosanitaire sur nos plantes. Nous n’aspergeons les plantes ni avec des produits chimiques, ni même avec des produits certifiés bio. Le seul ajustement que nous faisons c’est l’intégration d’insectes prédateurs dans l’écosystème de notre ferme hydroponique (en savoir plus sur l’utilisation d’insectes prédateurs).

Dans cette serre, qui est à nos yeux un espace expérimental, nous voulions tester ce qui se passe lorsque nous produisons sans « aider » nos plantes, de manière naturelle. Et c’est surprenant à quel point les plantes s’aident entre elles dans un espace en polyculture. Nous n’avons que très peu de pertes, et quand une plante tombe malade, ce n’est pas grave, nous l’isolons tout simplement. Au final ces plantes qui n’ont jamais été traitées n’en sont que plus fortes, et lorsque nous récoltons nos semences nous savons qu’elles ont été très stimulées et seront plus résistantes d’année en année.

NOS PLANTES

Voici quelques unes de nos petites plantes pour le plaisir des yeux, et des pupilles si vous venez un jour nous rendre visite.

N ‘hésitez pas à nous contacter, si vous êtes un chef et souhaitez avoir le catalogue complet de nos produits.

Les récoltes

MODE DE CULTURE ÉCOLOGIQUE

Si vous n’avez jamais entendu parler de l’hydroponie alors vous devez être sceptique! Mais on va tâcher de vous expliquer…

Le principe est simple, il s’agit de faire pousser des plantes en remplaçant la terre par un substrat inerte, ou, comme dans notre cas de l’eau. A celle ci nous ajouterons des nutriments minéraux, de la matière organique et de l’oxygène. Les racines flottent avec bonheur dans cette eau où elles peuvent se nourrir avec facilité des ions que nous mettons à leur disposition. Le tout fonctionne en circuit fermé recirculé par une pompe. Voici une vidéo tournée dans notre serre qui explique en image :

Depuis 2013 nous avons travaillé sur plusieurs points pour rendre chaque jour l’hydroponie commerciale la plus écologique possible. Je parle d’hydroponie commerciale parce qu’il est très facile de faire quelque chose de responsable sur un système domestique, mais si nous voulons que l’hydroponie se développe il n’y a pas de secret, il faut que les procédés mis en place pour la rendre écologique n’entravent pas sa productivité. En effet une entreprise qui n’est pas rentable, même avec les meilleures valeurs du monde, n’est pas vouée à être pérenne. Tout un défi!

– Pollution des sols:

Pendant des années, pour des questions « d’hygiène » (attention, c’est un débat très controversé) la solution nutritive circulait en circuit ouvert, c’est à dire partait du réservoir, alimentait les racines, et allait directement dans la nature. Terrible gâchis et pollution des nappes phréatiques. La solution, trop concentrée, déséquilibre la vie micro-bactérienne des sols. Dans notre cas nous faisons recirculer non stop la solution dans notre système, rien n’est relâché dans la nature, rien n’est gâché, les ions se « baladent » jusqu’à être absorbés. Cela permet aussi d’avoir des concentrations d’EC (electroconductivité) beaucoup plus faibles et d’avoir une vie bactérienne dans notre système, notre meilleure alliée!

– Bilan énergétique:

Nous n’utilisons presque pas d’eau, la facture l’électricité est dérisoire grâce à des techniques mises en place au fur et à mesure de nos expériences. Nous n’utilisons ni lampes, ni chauffage… Cela reste de la culture en serre, mais nous consommons 500 x moins de kW au m2 que dans une serre de tomates traditionnelles (oui, oui, on a fait le calcul!).

– Substrat :

Au lieu de tout jeter et de tout racheter, nous avons développé des techniques pour nettoyer tous nos medias sans utiliser de produits chimiques, afin de tout réutiliser. #zérodéchets!

– Phytosanitaires :

Comme je l’ai déjà expliqué, nous n’utilisons rien pour traiter nos plantes. Ni traitement phytosanitaire, ni traitement bio, ni potion magique de mamie. Nicolas est très strict à ce sujet, notre expérience est de laisser faire la nature sans l’influencer. Vous seriez très surpris des résultats, les pertes sont minimes et intriguent beaucoup de maraichers. La serre est grande ouverte et les insectes se débrouillent entre eux, un spectacle fascinant à observer.

– Maintenance de systèmes :

Chez nous, comme vous pouvez vous en douter, pas de désinfection chimique, on nettoie tout à l’eau et au soleil! Dans les systèmes traditionnels c’est acide chlorhydrique ou acide nitrique.

 

 

C’est certain, il reste encore des choses à améliorer mais nous avançons dans le bon sens et pour nous c’est cela qui est le plus important.